La commémoration du 8 mai 1945 a pris cette année encore, une dimension toute particulière, Covid-19 oblige, seule nouveauté les pompiers y étrennaient un drapeau tout neuf

 

Photo-8-5-2021-6
Photo-8-5-2021-7
Photo-8-5-2021-1
Photo-8-5-2021-3
Photo-8-5-2021-4
Photo-8-5-2021-5

 Il faut attendre 1953 pour que la victoire soit commémorée précisément le 8 mai – qui devient alors férié – et non le dimanche suivant.
En 1959, la célébration de la fin de la Deuxième Guerre mondiale est repoussée au deuxième dimanche de mai jusqu’en 1968 où le 8 mai redevient la date officielle de cérémonie (mais reste jour ouvré).
En 1975, le président de la République, Valéry Giscard d’Estaing, préfère au 8 le 9 mai, date anniversaire du discours de Robert Schumann marquant les débuts de la construction européenne ce qui suscite une très vive opposition.
Dès 1981, son successeur, François Mitterrand, rétablit le 8 mai comme date de commémoration et comme jour férié.